Reprise du marché de l’immobilier

Déc 9, 2015 Immobilier

Le marché de l’immobilier français a connu des moments difficiles depuis un certain temps. Le prix des logements était remarquablement élevé par rapport aux revenus et aux loyers. En l’espace de 10 ans, c’est-à-dire depuis 2000 à 2010, sur l’ensemble du territoire français, l’indice du prix des logements a, en moyenne, augmenté de 107 %, alors que celui des loyers et le revenu par ménage n’ont respectivement augmenté que de 27 % et 25 %. Selon les observateurs, cette situation était l’une des conséquences de la crise économique de 2008, notamment de l’absence des soutiens publics aux marchés.

Redémarrage du secteur en 2015

Au cours du premier semestre 2015, le marché de l’immobilier a repris ses couleurs. Les derniers indicateurs publiés à la fois par le ministère du Logement, l’Insee et les Notaires de France sont tous dans le vert ; mais cette reprise demeure fragile, car elle doit corréler avec celle de l’économie française.
La baisse des prix de l’immobilier, le niveau des taux d’intérêt historiquement bas (mais avec des perspectives de hausse) et l’amélioration du dispositif Pinel ont encouragé les acheteurs potentiels à s’intéresser de nouveau au marché, et également les investisseurs à revenir vers l’immobilier.

2016 : une très bonne année en perspective pour l’immobilier

Des prix trop élevés, un surendettement des ménages ou des difficultés d’accès au crédit n’ont pas été la cause de la chute du marché de l’ancien. Certaines dispositions de la loi ALUR, la grande dépression ou la crise des dettes souveraines, ou la suppression du PTZ (Prêt à taux zéro) dans l’ancien ont occasionné ces chutes et rechutes… mais d’ici la fin de l’année, rien de tout cela n’est à craindre, et c’est vraisemblablement pour cela que 2016 sera une très bonne année.

Par admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.